Le Vigo littéraire

Découvrez Vigo grâce aux livres de grands écrivains

Une bonne proposition si vous êtes un amoureux de la lecture: faire du tourisme littéraire à Vigo. Acteur principal de livres uniques, Vigo est présent dans les textes de certains des écrivains les plus importants de la Galice, d'Espagne et du monde. Des classiques de Jules Verne aux derniers best-sellers de Domingo Vilar, traduits à plusieurs langues, en passant par Otero Pedrayo ou Álvaro Cunqueiro, Vigo a été le témoin littéraire d'intrigues, de légendes de pirates et d'aventures policières.

Vous pouvez profiter de votre séjour dans la ville pour acheter un de ces grands livres qui parlent de Vigo, des joyaux de la littérature de voyages ou simplement situés dans la ville et y chercher les références littéraires pendant vos promenades.

L'écrivain qui a universalisé le plus Vigo fut le français Jules Verne (Nantes, 1828 - Amiens, 1905), qui a situé ici un passage de l'un de ses livres les plus célèbres, Vingt mille lieues sous les mers. Dans son roman, la Baie de Vigo cache de richissimes trésors provenant de la Bataille de Rande:

«Eh, bien, monsieur Aronnax, nous sommes dans cette baie de Vigo, et il ne tient qu'à vous d'en pénétrer les mystères...»

«Le fonds était jonché de ces trésors. Puis, chargés de ce précieux butin, ces hommes revenaient au Nautilus, y déposaient leur fardeau et allaient reprendre cette inépuisable pêche d'argent et d'or».

En Galice, Ramón Otero Predrayo (Ourense, 1888-1976), une des figures les plus représentatives de la culture galicienne et membre de la Xeración Nós, avait aussi sa vision:

«La Baie de Vigo, sans s'articuler dans une profusion de recoins et de vallées affluentes comme celle d'Arosa, offre un contour d'une beauté accrue grâce à son ovale double: celui de Vigo et celui de Redondela».

Et Eduardo Blanco Amor (Ourense 1897-Vigo 1979), un autre écrivain galicien très aimé, décrivait ainsi la ville:

«Vigo couvre de colliers de lumière ses avenues parallèles à la mer. D'un seul coup, notre mémoire fait un rapide inventaire de tout. Avec au fond l'anse de l'Areal et la Colline d'A Guía, avec sa blanche chapelle. En face, la ville, sous la forteresse du Castro, à peine esquissée par les derniers éclats d'un crépuscule à l'eau-forte. Dans le lointain, Bouzas, industrieuse et riche.»

Álvaro Cunqueiro, (Mondoñedo, 1911 - Vigo, 1981), à nul autre pareil, dont l'œuvre englobe tous les genres, de la poésie aux livres de cuisine, en passant par la narration et le drame, a su capter comme personne le caractère entrepreneur de Vigo:

«Une ville est faite de mythologie —c'est-à-dire d'esprit— et de géographie, moitié moitié. Les villes s'agitent un jour, s'arrêtent ou reviennent en arrière le suivant. Certaines, comme Vigo, semblent avoir accumulé rapidement tant de sève que la ville se voit pousser d'immenses branches puissantes.»

Tous ces auteurs parlent de Vigo dans la plupart de leurs livres édités aussi à Vigo. Car cette ville est la capitale de l'édition de la Galice; c'est ici que beaucoup d'entreprises du secteur possèdent leur siège.

Qu'attendez-vous pour plonger dans le Vigo littéraire et écrire vos propres pages?

Indices et conseils: 

Vigo tient sa Foire du livre, qui accumule déjà quatre décennies d'histoire, à la fin juin début juillet, sur la Place de Compostela. Et, juste après, à la fin juillet, le même endroit accueille la Foire du livre ancien et d'occasion. Si vous êtes à Vigo, pendant ces dates, n'hésitez pas à les visiter.

Galerie d'images: 
Turismo de Vigo
Turismo de Vigo

Informations pratiques

  • Ferias del libro en Vigo
  • Pza. de Compostela
  • Téléphone: 
    010 (Servicio de Atención Ciudadana)